Catégories

Quelle retraite avec 90 trimestres ?

Quelle retraite avec 90 trimestres ?

Vous avez cotisé 90 trimestres tout au long de votre carrière, il va donc falloir cotiser plus pour pouvoir profiter d’un taux plein. Il n’est pas grave de ne pas avoir le maximum de trimestre au départ de sa retraite, le but étant de ne pas atteindre le seuil du minimum contributif. En effet, votre pension sera un élément majeur lors de votre retraite, il est ainsi important de faire en sorte de bénéficier d’un montant correct pour ne pas devoir travailler après votre départ de retraite ni même de devoir racheter vos trimestres. En effet, cela peut avoir un coût conséquent dans certains cas, surtout quand il vous en manque énormément.

Comment calculer le montant de sa retraite ?

Le calcul pour connaître votre retraite n’est pas forcément le plus facile. Auparavant le calcul était plus simple, car les salariés travaillaient le plus souvent toutes leurs vies au sein d’une même entreprise. Aujourd’hui la plupart des personnes ont une carrière dans plusieurs entreprises toutes au long de leurs vies, ce qui rend le calcul un peu plus compliqué concernant leurs retraites.

A lire aussi : Crypto monnaie comment investir ?

Pourquoi le calculer ?

Le but de calculer sa retraite est de pouvoir anticiper au maximum cette période. En effet, cette dernière est un passage crucial dans la vie d’un salarié. En effet, il vaut mieux savoir quelle retraite vous allez toucher plutôt que de rester dans l’insouciance et attendre son premier versement. Il serait bête d’avoir une mauvaise surprise et de devoir retourner travailler après vos 62 ans. 

Comment le calculer ?

Pour ce faire, le calcul de votre retraite tient compte de plusieurs facteurs, dont, le revenu annuel moyen, le taux appliqué à ce dernier. Mais également la durée pour laquelle vous avez été assuré comme salarié ou dans quelques exceptions salariées agricoles, artisan ou commerçant. Pour rappel, le taux moyen est la moyenne de tous vos salaires annuels divisée par le nombre d’années travaillé tout au long de votre carrière. Pour ce qui est du taux de votre pension.

A lire aussi : Quand payer frais de dossier prêt immobilier ?

Elle dépend de plusieurs critères, notamment votre âge, mais également du nombre de trimestres que vous avez validé tout au long de votre carrière. Le taux de ce dernier fluctue entre 37 et 50% suivant les personnes et leurs carrières.

Le calcul est le suivant :  revenu annuel moyen* taux de la pension* (le temps assuré au régime général limité à la durée d’assurance) /  (durée d’assurance pour obtenir une pension taux plein)

Comment faire lorsque l’on n’a pas assez cotisé ?

Si vous n’aviez pas eu l’opportunité de valider vos trimestres et que vous craignez de bénéficier d’une retraite trop faible, il vous reste plusieurs solutions pour faire en sorte de ne pas subir de décote. Voici une liste des solutions possibles pour palier ce problème :

  • Partir en retraite plus tard, solution qui peut paraître simple sur le papier, mais efficace. S’il vous reste quelques trimestres à valider, il est dans votre droit de continuer de cotiser encore quelques années au sein de votre entreprise. Aujourd’hui, l’âge légal de départ à la retraite est de 62 ans minimum (il est plus que probable que cela change dans les années à venir). Il est donc totalement possible de travailler jusqu’à 64,67 ans pour maximiser ses chances d’atteindre le taux plein pour la pension de sa retraite, et ainsi éviter le minimum de sa retraite.
  • Acheter des trimestres : en effet, il est aussi possible de racheter des trimestres de périodes antérieures qui n’ont pas pu jouer pour vos cotisations. Cette méthode s’effectue auprès de votre assurance retraite, mais peut être onéreuse si vous avez une longue période à combler. Il existe différentes périodes que vous rachetez potentiellement pour cotiser comme celle du temps partiel, des contrats à durée déterminée ou encore les saisonniers et/ou en intérim. Enfin, vous pouvez aussi racheter vos périodes où vous ne travaillez pas comme celles des études supérieures ou plus simplement vos périodes de chômage.

Vous savez maintenant quelles sont les solutions qui s’offrent à vous si vous n’avez pas assez cotisé durant votre carrière.

Articles similaires

Lire aussi x