Catégories

Le serpent est-il un animal ?

Le serpent est-il un animal ?

Depuis la nuit des temps, le serpent est un être qui fascine. On le retrouve partout, dans toutes les civilisations, dans toutes les religions. S’il symbolise la fourberie et la ruse dans le christianisme, il est celui qui tient le globe terrestre dans les mythologies nordiques et africaines. Un peu partout dans le monde, le serpent fait l’objet de culte, de chasse, tantôt aimé, tantôt craint. Mais dans tout ceci, une question se pose : le serpent est-il un animal ? Si oui ? Quel type d’animal est-ce et quel est son mode de vie ?

Le serpent : un animal à part entière

Le serpent est un reptile carnivore sans membres. Il possède un corps cylindrique. Il n’est cependant pas rare d’en rencontrer avec un corps aplati dorsalement, aplati latéralement ou encore triangulaire. Selon l’espèce, sa taille peut varier. En effet, dans la famille des Typhlopidae, les serpents aveugles atteignent 10 cm à l’âge adulte. C’est ridicule à côté du python réticulé ou encore de l’anaconda vert pouvant atteindre aisément les 10 m.

Lire également : Logo Timberland : histoire de la marque et origine du symbole

Les ophidiens, une autre appellation du serpent, possèdent une langue bifide, c’est-à-dire fourchue, des yeux sans paupières, des mâchoires mobiles et un crâne articulé.

Le serpent : une espèce très diversifiée

Comme dit dans la section précédente, il existe des serpents de toutes les tailles. Le record du serpent le plus lourd est détenu par l’anaconda avec approximativement 100 kg pour 5,20 m de long. Le plus long spécimen est le python réticulé. Le plus rapide des serpents est le mamba noir d’Afrique subsaharienne. Sur de longues distances, il atteint 12 km/h. Mais sur de courtes distances, il peut atteindre les 23 km/h.

A lire également : 5 façons de trouver une capsule dolce gusto pas cher!

Principalement, la science divise les serpents en quatre grandes familles. Ainsi avons-nous :

  • Les élapidés avec les serpents les plus dangereux à l’instar des mambas noirs, les taïpans, ou les najas
  • Les colubrés, en majorité des couleuvres
  • Les boidés avec les boas,
  • Les vipéridés comprenant les crotales et les vipères de tous genres.

Toutefois, les orvets et les amphisbènes sont des reptiles sans pattes, mais qui ne sont pas des serpents. Ce sont simplement des lézards dépourvus de pattes et de venins.

Habitat et mode de vie du serpent

Le serpent est un animal à sang froid qui préfère les zones chaudes qui sont plus commodes pour réchauffer son corps. De ce fait, il évite les milieux polaires caractérisés par le froid qui lui est fatal. C’est pour cela que le serpent est souvent retrouvé dans les régions tropicales, tempérées et chaudes. Il n’est pas rare de trouver des serpents dans l’eau, dans les arbres, et sur la terre.

Mode de vie du serpent

De nature, le serpent est un animal très paisible. Il est toujours à la recherche d’une zone capable de lui procurer la chaleur adéquate pour son métabolisme. C’est pour cela qu’il s’expose au soleil quand il fait trop froid, et se met à l’abri quand la température est basse. Pour pérenniser l’espèce, la femelle pond des œufs qu’elle va couver. Certaines espèces conservent les œufs en leurs seins jusqu’à l’éclosion.

Pour se nourrir, les serpents venimeux inoculent un venin à leur proie par morsure. Après, ils avalent l’avalent sans mastication. Les autres types de serpent étouffent la proie et l’avalent directement.

En conclusion, le serpent n’est ni un humain, ni un végétal. Il n’est pas un être de la mythologie, mais bien un animal capable d’infliger de graves lésions, voire la mort à un autre être vivant.

Articles similaires

Lire aussi x