Catégories

Complementaire sante: comment faire le bon choix ?

Complementaire sante: comment faire le bon choix ?

Choisir une complémentaire santé adaptée à ses besoins et à son budget relève du casse-tête pour de nombreux Français. Entre les différents contrats proposés par les assureurs et les multiples garanties associées, il n’est pas toujours évident de s’y retrouver. Pourtant, il est essentiel de bien comprendre les tenants et aboutissants d’une complémentaire santé avant de souscrire un contrat. Dans cet article, nous tâcherons d’apporter un éclairage pratique sur les principaux éléments à prendre en considération pour souscrire une complémentaire santé au meilleur rapport qualité/prix. Nous aborderons notamment le choix du contrat, les éventuelles formalités médicales préalables et la possibilité de changer de complémentaire santé.

Comment choisir au mieux une complémentaire santé ?

Tout d’abord, il est important d’établir la liste des soins que l’on souhaite voir pris en charge à un bon niveau : consultations de spécialistes, hospitalisations, médicaments, lunettes, prothèses dentaires, prévention… On peut également se baser sur ses dépenses de santé des dernières années. Ensuite, il convient de comparer les offres des différents assureurs, mutuelles et instituts de prévoyance. Des sites tels que https://www.malakoffhumanis.com/particuliers/mutuelle/complementaire-sante/ proposent différents niveaux de protection et différentes formules dont vous n’avez qu’à comparer avec votre situation personnelle. De même, vous devez examiner avec attention chaque contrat pour vérifier qu’il correspond bien à nos attentes en termes de garanties et niveaux de remboursement. Certains postes comme l’optique, le dentaire ou l’hospitalisation sans honoraires peuvent beaucoup varier d’une complémentaire à l’autre. Il est recommandé de bien lire les clauses du contrat pour ne pas avoir de mauvaises surprises.

A lire en complément : Les bienfaits des produits locaux bretons pour une alimentation saine et équilibrée

Faut-il prévoir un questionnaire de santé pour souscrire une complémentaire santé ?

Tout dépend en réalité du type de contrat choisi. Pour certains type de contrat, dits « solidaires », également appelés « contrats responsables », aucune information sur l’état de santé n’est demandée à la souscription. L’assureur ne peut pas refuser la demande ou appliquer une surprime pour des raisons médicales. Ces contrats respectent les obligations fixées par les pouvoirs publics, notamment en termes de remboursement. Ils permettent de bénéficier de la portabilité des droits en cas de chômage et du tiers payant. En revanche, pour les autres contrats, dits « libres », l’assureur peut poser des questions sur les antécédents de santé du souscripteur. Cela lui permet d’évaluer d’éventuels risques et d’appliquer des exclusions de garanties ou un tarif personnalisé. Le questionnaire de santé peut porter sur :

A lire en complément : Pourquoi perdre du poids ?

  • les maladies et affections en cours ou passées ;
  • les traitements et médicaments suivis ;
  • les arrêts de travail, hospitalisations ; 
  • les addictions éventuelles ;
  • les antécédents familiaux.

Plus le contrat est détaillé, plus le questionnaire le sera aussi. 

Est-il possible de changer de complémentaire santé et à quelle fréquence ?

Tout d’abord, pour les contrats individuels, la réglementation prévoit qu’ils sont souscrits pour une durée d’un an minimum. On ne peut donc théoriquement pas changer d’organisme complémentaire en cours d’année, sauf motifs exceptionnels. Ensuite, s’agissant des contrats collectifs souscrits via une entreprise, il est possible de changer d’organisme uniquement à la date d’échéance annuelle prévue par l’accord de branche ou l’accord d’entreprise. Enfin, il faut savoir qu’un délai de carence de 3 à 6 mois peut s’appliquer sur certaines garanties en cas de changement de complémentaire santé. Pendant cette période, les remboursements seront moins importants. 

Articles similaires

Lire aussi x