Catégories

Quels sont les appareils auditifs remboursés ?

Quels sont les appareils auditifs remboursés ?

En France, environ 6 000 000 de personnes souffrent de troubles auditifs. Parmi ces personnes, seulement 35 à 40 % d’entre elles sont appareillées. Aujourd’hui, en raison du coût très élevé des appareils auditifs, quelques-uns d’entre eux sont 100% remboursés ? C’est l’État qui a décidé de prendre totalement en charge les appareils auditifs à travers sa réforme 100% santé. Cet article vous présente les appareils auditifs remboursés.

Les types d’appareils qui figurent dans le panier 100% santé

Vous êtes à la recherche d’appareils auditifs sans reste à charge, remboursés intégralement par la sécurité sociale et votre mutuelle ? Ces appareils auditifs remboursés sont disponibles dans toutes les catégories. Que ce soit contours d’oreille classiques, contours à écouteur déporté ou même des dispositifs intra-auriculaires. Ce genre de dispositifs auditifs sont tous classés dans la liste 100% santé.

A lire également : Nouvelle Lune : rituels efficaces pour harmoniser votre énergie

Ces appareils sont équipés de 12 canaux de réglages, d’une amplification sonore d’au moins 30 décibels. En plus de cela, ils ont au moins 3 options en plus. Comme une connectivité sans fil, un système anti-acouphène, un réducteur de bruit du vent, anti-réverbération et écho etc.

Il faut noter que l’offre 100% santé n’est pas obligatoire, elle ne s’impose à personne. Vous n’êtes pas tenu de vous procurer obligatoirement un appareil auditif 100% remboursé.

A lire également : E-liquide menthe fraiche ou menthe glaciale : quelles différences ?

Les appareils auditifs de classe 1

Ce sont les appareils auditifs de classe 1 qui sont les plus concernés par le reste à charge zéro. Les prothèses auditives de classe 1 sont remboursées de façon intégrale par la sécurité sociale ou la complémentaire santé. Cela dépendra du type de contrat auquel vous avez souscrit avec votre mutuelle santé.

Les appareils auditifs de classe 1 sont encore connus sous le nom de prothèses auditives 100 % santé. Ces prothèses auditives 100% santé correspondent à des appareils d’entrée de gamme. Les appareils proposés par les audioprothésistes doivent respecter un certain nombre de critères pour figurer dans la liste 100% santé.

Tout d’abord, trois modèles sont possibles pour les appareils auditifs remboursés. Vous avez le choix entre un appareil auditif contour d’oreille classique, un contour à écouteur déporté ou un intra-auriculaire. Ces appareils doivent être équipés d’au moins 12 canaux de réglage. En plus, disposer d’une amplification sonore d’au moins 30 décibels. Et enfin ils doivent être équipés d’au moins 2 programmes (calmes et bruyants).

Ces appareils auditifs doivent posséder obligatoirement au moins 3 options de confort. Il existe plusieurs options possibles telles que connexion sans fil, fonction apprentissage de sonie, réducteur de bruit du vent. Vous pouvez également choisir un système anti-acouphène, bande passante élargie ≥ 6 000 Hz, communication binaurale. Ou encore l’option directivité microphonique adaptative, dispositif antiréverbération etc.

Les appareils auditifs de classe 2

Les prothèses auditives de classe 2 sont des modèles d’appareils auditifs très sophistiqués haut de gamme. Et en plus ces modèles sont bien plus chers que les appareils auditifs de classe 1. Les appareils auditifs de classe 2 possèdent également un reste à charge. Cependant, le reste à charge des appareils auditifs de classe 2 n’est pas nul comme celui des classes 1. Pour ce genre de modèle, les concepteurs ont la liberté de fixer les prix.

Le remboursement des appareils auditifs de classe 2 est plafonné à 1 700 € et le minimum est 400 €. Les patients dont les troubles auditifs nécessitent de lourdes corrections sont obligés de se tourner vers ces modèles.

Tous les appareils auditifs disposent d’une garantie de 4 ans. Le suivi des patients souffrant de troubles auditifs est gratuit. Ce suivi se fait à trois, six et douze mois, puis de façon annuelle. Il vous est offert 30 jours d’essai pour vous permettre de trouver l’appareil qui vous convient le mieux.

Les conditions pour bénéficier des avantages de la réforme 100% santé

L’audioprothésiste n’est pas autorisé à vous confectionner et vous délivrer un appareil auditif. Cela, si vous n’avez pas une prescription médicale délivrée par un ORL. A cet effet, il vous ne vous sera pas possible de disposer d’un appareil auditif remboursé.

Les démarches à suivre pour obtenir un remboursement d’appareils auditifs

Les démarches à suivre pour obtenir un remboursement d’appareils auditifs sont relativement simples. Toutefois, vous devez les connaître et vous y conformer pour éviter toutes surprises désagréables.

Vous devez vous rendre chez l’ORL. Ce dernier effectuera un examen approfondi afin de déterminer si vous êtes atteint d’une perte auditive nécessitant la mise en place d’un appareil auditif.

Si tel est le cas, le médecin prescrira une ordonnance mentionnant le modèle et la marque du dispositif adapté à votre situation. Il y a lieu aussi que le prix du dispositif soit clairement indiqué sur ladite ordonnance.

Munissez-vous de cette ordonnance ainsi que des documents justificatifs nécessaires tels qu’une pièce d’identité et votre carte vitale, puis rendez-vous chez l’audioprothésiste.

Celui-ci sera en mesure de vous proposer différents modèles répondant aux exigences énoncées dans l’ordonnance médicale tout en respectant vos préférences personnelles.

Une fois l’appareil choisi, une facture mentionnant tous les éléments relatifs au dispositif (marque, modèle, etc.) doit être établie par l’audioprothésiste et elle devra comporter obligatoirement :
• Le prix total avec indication du ticket modérateur restant à charge
• La date
• Les coordonnées complètes tant du bénéficiaire que celles du professionnel qui a effectué la prestation

Il ne reste plus qu’à transmettre ces documents à votre Conseil de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) habituelle. Cette dernière se charge du remboursement à hauteur des tarifs fixés par la réforme 100% santé et vous n’aurez rien à avancer.

Pour les bénéficiaires de l’Aide Complémentaire Santé (ACS), le tiers payant est aussi intégral, ce qui signifie qu’il n’y a pas non plus à avancer quoi que ce soit.

Il suffit de suivre ces démarches simples pour être en mesure de bénéficier des avantages offerts par la réforme 100% santé.

Les limites et les exclusions de la réforme 100% santé pour les appareils auditifs

Malgré les avantages offerts par la réforme 100% santé, il faut connaître les limites et exclusions qui s’appliquent pour les appareils auditifs.

Il faut noter que tous les dispositifs ne sont pas pris en charge à 100%. Seuls ceux classés en catégorie 1 peuvent bénéficier de cette prise en charge. Les appareils appartenant aux catégories supérieures (2 et 3) restent donc partiellement remboursés.

Même si vous avez droit à un remboursement intégral, certains frais restent à votre charge. C’est le cas notamment des accessoires tels que les piles ou encore des éventuelles réparations du dispositif.

Il faut aussi noter que la prise en compte des critères médicaux doit primer sur l’esthétique. Effectivement, si vous optez pour un modèle plus sophistiqué mais non adapté à votre situation médicale, le remboursement sera limité.

Certaines options proposées par certains audioprothésistes comme la connectivité Bluetooth ou encore le traitement acoustique avec une aide auditive compatible téléphone portable ne sont pas toutes prises en compte dans ce cadre-là. Cette limitation peut engendrer un coût supplémentaire pour le patient.

Bien qu’elle soit entrée en vigueur depuis janvier 2020 et encouragée par l’État français, nombreux sont malheureusement ceux qui en ont entendu parler sans savoir comment y accéder faute d’une information complète ou sciemment détaillée. D’où l’intérêt de se renseigner auprès des professionnels du secteur pour éviter toute mauvaise surprise.

La réforme 100% santé apporte indéniablement des avantages aux personnes souffrant d’une perte auditive. Toutefois, il faut connaître les limites et exclusions qui s’appliquent afin d’éviter toute confusion ou frustration.

Articles similaires

Lire aussi x