BD | VIDEO. Le 6 juillet, le plasticien allemand Frank Bölter construisait une embarcation en Tetra Pak dans le cadre des Tombées de la nuit. Une performance baptisée « Voyage au bout du monde » qui a requis la participation des spectateurs. Malheureusement, la pluie a empêché le fier esquif de voguer sur la Vilaine.

Le 6 juillet, le plasticien allemand Frank Bölter construisait une embarcation en Tetra Pak dans le cadre des Tombées de la nuit.

C’est l’artiste plasticien allemand Frank Bölter qui nous convie sur les quais cet après-midi là pour la construction d’un bateau « origami » en Tetra Pak.

La pluie coule en torrent, mais mes bottes et mon parapluie sont là : non, je ne raterai pas ça !

Sur place : une cinquantaine de personnes sous leur capuche ou parapluie était avec moi autour du poète. L’homme se lance, plus motivé que jamais, dans un découpage et pliage participatif d’un « carton » de 10 m de long.

Spectatrice, j’observe ces personnes retombées en enfance qui ne font guère attention à la pluie qui tombe sur nos têtes. Une ambiance conviviale et enjouée règne sur l’activité en cours et le projet me réjouit !

« Voyage au bout du monde ». Source :  Les Tombées de la nuit

 

Voir cette rangée de personnes suivre avec sérieux et envie les consignes de l’artiste, pliant tous ensemble les bords de cette «feuille de papier» géante, est un joli moment.

La pluie reprend de plus belle et l’artiste ne lâche pas ! Sous son ciré jaune dégoulinant, il continue son œuvre, sourire aux lèvres.  Le bateau en origami va-t-il flotter ?

Une accalmie nous laisse y croire quelques instants, mais la météo a raison des plus motivés et, finalement, de l’artiste lui-même : nous voilà prenant possession du moindre abri.

La pluie fait un bruit terrible sur mon parapluie, et les gouttes d’eau rebondissent dans mes chaussures jusqu’au niveau de mes genoux. Quitte à être trempée… je reste !

La performance tombe à l’eau

Nous passons 40 minutes à nous regarder les uns les autres, entre rire et frustration. Les organisateurs rejoignent l’homme au centre de notre attention pour examiner la situation.

Le suspense était à son comble : va-t-on pouvoir regarder ce « bateau recyclage » partir au bout du monde ? Va-t-on pouvoir mener à bien ce projet dans lequel nous nous sentons à présent tous un peu impliqués de par la poésie et la convivialité du moment ?

La pluie s’arrête quelques instants, un homme applaudit, mais cela ne suffit pas. Voilà le ciel qui nous chasse de plus belle, mêlant vent et grondements de tonnerre. Le bateau est définitivement trempé, et la pluie ne s’arrêtera pas.

Le spectacle est annulé, les gens commencent à rentrer chez eux trempés jusqu’aux os. Je rebrousse chemin, contrariée par ce temps qui nous a volé un bien joli moment…

Le 6 juillet, le plasticien allemand Frank Bölter construisait une embarcation en Tetra Pak dans le cadre des Tombées de la nuit.Texte : Eni Patate | Dessins : Djoul Patate | Vidéo : Les Tombées de la nuit

Lire aussi

BD Reportages