REPORTAGE AUDIO. Un bureau qui suit vos gestes, des Lego reliés à Internet, une imprimante qui fabrique des objets… Ce n’est pas l’atelier d’un savant fou, mais le LabFab de Rennes. Un repaire de bricoleurs qui  inauguraient hier leurs permanences aux Beaux-Arts de Rennes.

« La boîte », un simple écran relié au net qui peut afficher une foule d’informations.

Des objets électroniques qui ne coûtent pas cher, améliorent la vie quotidienne, et que vous pouvez fabriquer chez vous (à condition d’être bidouilleur…) : c’est ce que présente l’atelier « LabFab ».

Le LabFab expliqué par Hugues Aubin, porte-parole :

Parmi les objets présentés, trois ont retenu notre attention.

Une table de bureau intelligente

Teddy a créé « Reverso » : un bureau interactif pour deux personnes face à face.

La lumière en bout de table ? « Dès qu’on reçoit une notification sur les réseaux sociaux ou un mail, le système lumineux se met à clignoter », explique le concepteur.

Le système fait aussi lumière d’ambiance, réglable rien qu’en bougeant la main, grâce à des détecteurs infrarouges.

Le LabFab a aidé Teddy à mettre au point sa table, notamment sur la question de l’open source pour la partie électronique. Toutefois, le bureau reste un projet personnel qu’il souhaiterait développer plus tard, en tant que designer.

« Je me suis inspiré de Star Wars »

Faites-le vous-même La lumière fonctionne grâce à Arduino. Arduino ? C’est un circuit imprimé à bas prix qui permet, même aux novices, de construire un affichage interactif, fabriquer un robot…

 

La boîte en Lego qui dit la météo

Baptiste, ingénieur de Télécom Bretagne, a réalisé pour son usage personnel ce qu’il appelle sobrement « La boîte ». « J’avais besoin d’une horloge, et ça a mal tourné, maintenant elle fait beaucoup trop de choses ! » s’amuse-t-il.

Un bloc de Légo qui affiche :

  • L’heure,
  • L’horaire du prochain bus,
  • La météo,
  • Les notifications sur les réseaux sociaux….

Baptiste sensibilise également les visiteurs du LabFab aux technologies « open source » (que chacun peut modifier et réutiliser) à travers les ateliers d’initiation à Arduino.

« Au LabFab, on est un peu des hippies »

Faites-le vous-même Les plans et les explications pour construire votre propre « boîte » sont disponibles en ligne, et mis part les célèbres cubes multicolores, tout est libre.

 

La machine qui imprime des objets en 3D


Valentin, étudiant aux Beaux-Art, a trouvé son bonheur avec l’imprimante 3D dont nous vous parlions déjà en février.

Dans le cadre de l’exposition Bretagne des milles et une images,  il doit réaliser un mobilier sous forme de modules faciles à assembler entre eux, qui serviront à exposer des objets.

Pour son projet, il a fait appel au Lab Fab en utilisant leur fameuse imprimante 3D. Il a ainsi pu réaliser la matrice qui lui a permis de faire un moule de prototype.

Si il avait fait une matrice en bois, la moindre erreur pouvait tout faire capote. L’imprimante donne le même résultat, mais plus facilement, très précisément et pour pas cher. Cela donne une idée des potentialités de la machine sur le plan créatif, voire industriel.

« Ca m’évite de payer un tirage qui me coûterait la peau des fesses. »

Faites-le vous-même Les plans de l’imprimante ainsi que les pièces détachées nécessaires sont disponibles sur Internet.

 

Si le LabFab est une belle initiative (la rencontre d’idées et de savoir-faire), un résultat final probant reste pour l’instant l’apanage d’experts.

Pour construire et finaliser des projets comme ceux de Teddy ou de Valentin, il faut du temps et un peu de technique… que ne possède pas forcément le citoyen lambda que ces bidouilleurs de talent cherchent à séduire.

 

+ d’infos
Ateliers Arduino gratuits et ouverts à tous le 1er et le 3ème jeudis du mois entre 12h30 et 14h00. Infos sur le blog avec lien de réservation gratuite.

Partage et présentation de projets : tous les mercredis entre 12h00 et 14h00.

Lieu : Ecole des Beaux-Arts de Rennes, 21 rue Hoche.

 

Texte et son : Hadrien Bibard | Photos :  Flickr CC EverydataLab (modifiées)

Lire aussi

L’imprimante 3D qui fascine les bricoleurs